/ SUJET

Sans qu’aucun matin fait suite à Tout est vrai, où naît Simon, que l’on retrouve désormais jeune adulte, pris entre son désir de faire — et notamment un projet d’application, et sa peur de perdre, d’être abandonné.

/ ŒUVRES

  • Sans qu’aucun matin, roman (142p)
  • Sans qu’aucun matin, film (70 min)
  • Lettres à Rebecca, installation vidéo
  • Reconstitutions, série de dessins
  • Tout est vrai sonore, œuvre sonore (8 pistes, 53 min)
  • Horloge, œuvre sonore (application dédiée)
  • Etreintes (Rebecca & Simon), série photographique
  • Etreintes (Rebecca & Pablo), série photographique
  • Ivri, série photographique
  • Papiers empreints
  • Affiches, cyanotypes & extraits de roman
  • Ni aucun soir, application mobile

• SANS QU’AUCUN MATIN, film

Synopsis : Simon a terminé ses études et il consacre désormais tout son temps, son énergie, au développement de son application, qui mettrait en relation des personnes – mais juste pour un temps limité « parce que ce qui est éphémère est toujours plus précieux », pense-t-il ; un projet qu’il souhaite éprouver dans sa vie, auprès de ses nouveaux amis, Mircea et Rivière, et qu’il a ainsi nommé : Sans qu’aucun matin jamais ne soit la garantie du soir à venir.

5 extraits du film

CREDITS

Sans qu’aucun matin, film de Romain Kronenberg, avec Pablo Cobo, Brendan Hains, Barthélémy Pollien, Audrey Bonnet, Mathieu Genet, Valentine Cadic (en cours de production)